Dry january ou le défi de janvier

Le dry January, c’est quoi exactement ?

 

Le Dry January est un événement qui a été lancé en 2013 au Royaume Uni, et qui s’est étendu à l’international. Également appelé le « défi de janvier » cela consiste à ne pas consommer d’alcool sur 1 mois complet. Les règles sont simples : ne pas boire de boissons alcoolisées du 1er au 31 janvier. Il s’agit là d’un défi personnel qui n’engage que vous et votre volonté. Bien sûr les bénéfices de ce mois de « jeûne » sont multiples.

Pour y participer rien de plus simple, il suffit de se motiver, vous pouvez également vous inscrire sur le site officiel pour partager vos expériences ou trouver de la motivation et recevoir des infos et astuces pour tenir ce défi jusqu’au bout.

 

Quels sont les bénéfices de ce défi sur un mois ?

 

Vous vous en doutez, cesser sa consommation d’alcool pendant un mois à pour but d’améliorer sa santé. Ce n’est un secret pour personne la consommation d’alcool peut avoir des effets fortement négatifs sur notre corps d’où la multiplication des campagnes de prévention.

 

Vous pouvez retrouver l’ensemble des risques engendrés par une consommation quotidienne ou excessive  et des informations pour vous aider à réduire cette consommation.

 

Grâce à un arrêt temporaire vous pourrez ainsi observer les effets suivants :

  • Une meilleure santé interne 
  • Une plus fraîche, plus belle, un teint plus lumineux
  • Plus d’énergie notamment grâce à un meilleur sommeil et une meilleure concentration
  • Une potentielle perte de poids 

 

Et si les bénéfices ne se limitaient pas à votre santé ?

 

Bien sûr que votre bien être est l’aspect numéro un de ce défi. Mais réduire ou arrêter sa consommation d’alcool sur un mois va vous apporter bien plus qu’un corps plus sain. Vous allez également réaliser des économies certaines et quelle fierté personnelle que de savoir que l’on est capable de relever un tel challenge. Vous pourrez également revoir votre comportement social. Apprendre à dire non lorsque l’on vous propose un verre et apprendre à apprécier vos soirées sans alcool. Mais ce n’est pas tout réduire votre consommation d’alcool peut aussi avoir un impact positif pas seulement pour vous mais également pour votre environnement. 

 

La planète vous dira merci 

 

Le saviez vous l’alcool représente 1% des émissions de gaz à effet de serre qui abîme notre chère planète bleue. Non seulement lors de la fabrication des diverses boissons alcoolisées, très gourmandes en eau. Que ce soit pour la culture des plantes nécessaire aux breuvages mais également lors de la conception même de la recette. Le transport de boissons représente également une source importante de pollution.

Mais ce qui à le plus gros impact écologique c’est bien les contenant même des diverses boissons que nous buvons. Ce podcast explique à quel point le choix du contenant est primordial afin que l’alcool ne soit plus aussi impactant pour l’environnement. Alors faites comme l’équipe Esterel Aventures et réduisez votre consommation d’alcool qui vous permettra de réduire votre impact écologique.

 

Le dry January est donc une bonne idée pour prendre soin de vous et de l’environnement en une seule et même action.

 

Faire de ce défi une routine…

Comme on a pu le voir participer au Dry January peut avoir un impact très positif pour vous, votre santé, mais également à une plus grande échelle un aspect positif pour l’environnement. 

Bien sûr si réduire ou stopper sa consommation d’alcool durant 1 mois c’est déjà très bien, et on félicite tous ceux qui ont participé, qui participent ou qui vont participer (parce que oui l’important c’est de participer qu’importe le mois, alors si vous voulez faire votre Dry January en août, libre à vous, on vous soutient). Imaginez ce que cela représenterait si ce défi mensuel devenait une routine. Si à la suite de ce mois de diète vous poursuivez vos efforts et que à l’année vous décidiez de ne plus boire d’alcool, ou de simplement moins boire. Imaginez les bénéfices pour votre corps, votre esprit et votre environnement. En oubliant pas que l’essentiel est de vous sentir mieux, à vous de jauger le juste milieu entre plaisir (qu’apporte un petit verre) et bien-être (votre santé dans son ensemble).

Vous pouvez également choisir de consommer moins mais consommer mieux.

Soyez fier de vous d’avoir participer à ce défi de Janvier que vous le poursuivez ou pas !

 

« Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus conscients et engagés puissent changer le monde. Historiquement, c’est toujours de cette façon que le changement s’est produit » ( Mead, 1935)